Extrait « Tueur en série »

 

… Assis sur le sofa, la tête entre ses mains, Nathan pleure. À ses pieds, un flacon d’arsénopyrite.

   — Ils n’ont pas souffert, chéri, murmure son épouse. Et puis… Robert et Lili étaient vieux… et malades. Qui peut imaginer ce qu’ils enduraient ?

  — C’est vrai qu’ils n’étaient pas très bavards, mais ils étaient attachants…

… Il avait d’abord perdu l’équilibre puis, atteint d’hypoxie, s’était cyanosé. Pris de panique, Nathan avait alors transporté les victimes dans le congélateur et refermé, en hâte, le vantail. Puis, il avait patienté jusqu’au lendemain matin avant de s’assurer que le couple était parvenu au repos éternel…