Extrait de  » Une République peu reconnaissante « 

 

— Bonjour madame, puis-je vous aider ?

La femme fronce les sourcils, me jauge et répond :

    — M’aider ? Ce serait bien la première fois que l’on me vient en aide, jeune fille. Enfin, si ça vous fait plaisir, ne vous privez pas… Mais je vous préviens, je ne vous donnerai pas un centime ! 

    C’est ainsi que le 15 mai 1981, sur le 3ème palier des célèbres escaliers de Montmartre, je fis la connaissance de madame Marconetti, 1m60, blonde platine, dodue et revêche…