Extrait de  » De l’amour à la haine « 

 

… Assise sur le vieux sofa du salon, la Colonelle contemple, béate, le bulletin frappé du logo bleu et or du collège Saint-Pierre Saint-Paul. Puis, elle saisit le second document. Ses sourcils se froncent. Ses yeux laser fusent à ras de ses demi-lunes. Déjà, un rictus pointe au coin de sa lèvre supérieure. Tristan connaît bien cette expression. C’est elle qui a valu à sa grand-mère le sobriquet de Colonelle…

… Tristan n’écoute plus. Elle peut bien parler la vieille. Des années que cela dure. Arthur, son jumeau, est toujours le premier ! Né cinq minutes avant lui, trois cents minuscules secondes qui ont scellé inexorablement son statut de cadet…